Mamie m'a dit ...

   L'humeur de la semaine ...

 
     
 

On s'accroche souvent aux choses de sa vie comme on s'accroche à ses souvenirs. Le temps - celui qui passe et celui qui porte les intempéries parvient toujours à les dénaturer, les décomposer, les dissoudre finalement dans le désordre originel. La visite d'un placard délaissé est analogue à l'ouverture d'un vieil album dont les photos ne font resurgir que les squelettes des sentiments éprouvés à l'époque du petit clic figeur d'éternel. Le jeu de boules vermoulu a perdu beaucoup de sa substance ; la corrosion a définitivement éteint le vieux projecteur super 8, réduit au silence le volumineux magnétophone à bande ; quelque hiver rigoureux aura poussé souris et souriceaux à faire leur palais de la couverture rose ; les cartes marines qui ont tant guidé Scipio sont tachées, décolorées, grignotées, et, de toutes façons, périmées ; les octets des grandes disquettes ne seront plus jamais lus par l'ordinateur déchu, relégué, jeté.

 

Jeté ? Faut-il définitivement jeter les souvenirs figés, dénaturés, squelettés ? La mémoire ne peut-elle pas leur faire une petite place, leur trouver un placard, un tiroir ? S'ils ne dérangent pas le quotidien, s'ils n'encombrent pas une zone encore active, est-il possible de les remballer, reconditionner, pasteuriser, momifier, vitrifier ? Même ainsi dénaturés, édulcorés, ils sont l'attestation qu'un passé a existé, ils sont les pilotis incertains soutenant les huttes du quotidien.

 

Alors, on trie, on garde, on pousse et on range ?

 

     
Accueil
jherig@club-internet.fr
 Mot exact  Résultats par page
    
Créé le 15.02.1999
LE FORUM DE MAMIE