La Noiraude, la Bretonne, la Rosette, Les vaches que je gardais dans mon jeune temps avaient un nom, des cornes, et l'il malin. Mais oui ! Une dizaine, pas plus, que je rentrais tous les soirs d'été pour les traire, pour les tirer comme nous disions. L'étable jouxtait notre unique pièce commune, la fine cloison de séparation nous transmettant sans peine la chaleur des bêtes et les infos nécessaires à leur surveillance. Se battent-elles ? L'une d'elle est-elle malade ? Le vêlage est-il en route ?

 

 
Ça n'était pas le bon temps, non. Enfin, pas pour nous qui partagions un peu (beaucoup ?) cette vie de bêtes. Mais dans l'il des bêtes actuelles qui doivent participer à nos vies d'hommes, vies en-bétonnées, immatriculées, numérisées, aseptisées, décornées, on pourrait bien lire une certaine nostalgie du temps jadis. Non ?
 

 Mamie m'a dit ...

   L'humeur de la semaine ...

 
Accueil
jherig@club-internet.fr
 Mot exact  Résultats par page
    
Créé le 15.02.1999
LE FORUM DE MAMIE